La tiny house “made in Combrailles” d’Hervé Roche

Plusieurs constructeurs locaux de tiny house se développent dans notre région. Visite d’un modèle prototype près de Saint-Jacques d’Ambur avec son concepteur, Hervé Roche.


Cliquez sur les intitulés sur fond noir ci-dessous pour en dérouler le contenu.

Mon ressenti

On entend parler depuis longtemps des tiny houses, ces “maisons minuscules” inventées outre-Atlantique et pensées de manière à la fois mobile et écologique. Je me souviens d’un talk au TEDxClermont en 2017 à ce sujet, avec Yvan Saint-Jours : il y résumait bien l’esprit de ce type d’habitat.

Aujourd’hui, j’ai pu aller visiter, pour la première fois, une tiny. Développée pour le moment sous forme de prototype mais commercialisable au printemps, elle est l’oeuvre de Hervé Roche, ami d’Epicentre et fondateur de Moose, petite société de fabrication de cabanes en bois – initialement pour enfants. Hervé a choisi de se diversifier dans la fabrication de tiny et surtout dans le montage de projets de tourisme responsable.

Vivre en tiny est un “saut” non négligeable quand on vient d’un appartement ou d’une maison. Plusieurs personnes l’ont fait, mais j’ai personnellement du mal à m’y projeter … l’avantage est que le module d’habitation se prête bien à l’essai. Et qu’il peut être pensé pour une forme de mobilité peu intensive (ce n’est pas une caravane non plus), quelques mois dans une région, quelques mois dans une autre … dans l’absolu, c’est donc une nouvelle manière de vivre en semi-nomadisme, proche de la nature, avec un impact très réduit.

Pour les lecteurs du Connecteur, ou pour les autres, j’avais fait un entretien avec Hervé le 22 mars 2019.

Damien

L’intervenant : Hervé Roche

Fondateur et directeur de Moose ; consultant en relations public-privé


Originaire de Gannat, dans l’Allier, Hervé a d’abord passé une dizaine d’années au sein du Conseil Général de l’Allier (à partir de 1999). Il y développait des projets de coopération internationale, notamment en lien avec le Mali et le réseau associatif local. De là une appétence qu’il reconnaît à “être entre le public et le privé”.

Dans les années 2010, il rejoint la région Auvergne à Clermont, au sein du cabinet du président. Il est alors conseiller économie, numérique, recherche et enseignement supérieur, puis devient directeur de cabinet. En 2015, à la fin du mandat (et avant la fusion des régions), il prend la tête du syndicat mixte de l’Aéroport Clermont-Auvergne.

En parallèle, il monte une petite entreprise de conseil et participe aux projets numériques du territoire – il a fait partie des initiateurs de la seconde candidature French Tech de Clermont, en 2018. Proche de l’écosystème d’innovation, participant actif à Epicentre, il vit actuellement entre Paris et Clermont mais prépare un “retour aux sources” avec la relance de Moose, son entreprise de fabrication de cabanes en bois réorientée vers les tiny houses.

Contacter Hervé par courrier électronique : herve.roche9 [chez] laposte.net

Crédit photo : Damien Caillard, Tikographie

De préférence, utilisez un écran le plus large possible en mode paysage pour parcourir le diaporama.
Cliquez à tout moment sur l’icône de fermeture en haut à droite pour sortir.

Si le diaporama ne s’affiche pas ci-dessus, cliquez ici pour le lancer manuellement.

Reportage réalisé le 10 mars 2022 / tous crédits photo Damien Caillard, Tikographie – merci à Hervé pour son accueil et pour la visite