A pied, dans Montferrand, quelque part autour de l’an 2063 …

Comment la ville et ses habitants peuvent s’adapter aux crises et aux contraintes écologiques de demain ? La balade fiction écologique est un moyen de s’y projeter en “douceur”


Cliquez sur les intitulés sur fond noir ci-dessous pour en dérouler le contenu.

Pourquoi cet article

Les vétérans de Tiko se souviendront sans doute de l’entretien avec Pierre Gérard sur le sylvomimétisme, le 14 mai 2020. Pierre y évoquait notamment sa collaboration avec Catherine Redelsperger, qui anime l’espace de coaching l’Atelier des Dialogues à Montferrand – un espace qui se veut dédié aux échanges, à la créativité et aux transitions.

Mais Catherine est également romancière. Elle a écrit Monasphère, premier ouvrage de fiction écologique sis à Montréal, et s’apprête à en sortir la suite qui se déroule cette fois en France. Ce travail littéraire de projection l’a poussée à adapter et à “incarner” sa fiction écologique dans sa ville de Montferrand.

Samedi 5 février s’est déroulé une des “balades fiction écologique” animées par Catherine et Pierre, avec une dizaine de participants. Il faisait beau, l’appareil photo était chargé, je suis allé les rejoindre pour apprendre, et comprendre, ce qui allait se passer en 2063.

Damien

La structure : l’Atelier des Dialogues

Espace privé à Montferrand dédié aux échanges sur les projets créatifs et aux différentes formes de transitions


L’Atelier des Dialogues est d’abord un espace physique, situé dans une tour du vieux Montferrand. Il permet aux participants des différentes sessions de se retrouver un peu “hors du temps” tout en étant confortables et discrets. Peut-être que la structure circulaire du bâtiment favorise l’échange et l’interaction : les sessions de travail et de rencontre au sein de l’Atelier peuvent facilement se coupler avec des visites de sites ou des balades thématiques dans Montferrand, comme avec les balades fiction écologique.

L’espace est animé par Catherine Redelsperger. Catherine assure du coaching d’équipe, travaille sur la résilience collective et individuelle (notamment en développant les liens et les réseaux) et favorise les formes de transition, notamment écologique avec une offre liée au sylvomimétisme.

L’Atelier est présenté comme étant en lien avec d’autres espaces sur Clermont, comme lui décalés et engagés dans la transition écologique : le Jardeau à Beaumont, et des parcours de sylvomimétisme dans les forêts de la chaîne des Puys ou du Livradois.

Voir le site web de l’Atelier des Dialogues

Crédit visuel : Atelier des Dialogues (DR)

De préférence, utilisez un écran le plus large possible en mode paysage pour parcourir le diaporama.
Cliquez à tout moment sur l’icône de fermeture en haut à droite pour sortir.


Reportage réalisé le 5 février 2022 / tous crédits photo Damien Caillard, Tikographie, sauf mention contraire – merci à Catherine et à Pierre pour leur accueil.